Florence ANDREO

C’est lors de mon premier accouchement qu’un processus de dégénérescence des cellules visuelles s’est enclenché, la rétinite pigmentaire, pathologie inconnue jusqu'alors.

Sur les conseils d’un chercheur de l’hôpital, je me suis adressée à l’IRRP et à Arielle, sa présidente.

De l’écoute et de la convivialité, des valeurs humaines et du militantisme, un engagement sans faille auprès des chercheurs, toutes ces caractéristiques m’ont incitée à adhérer et agir avec l’IRRP.

S’engager, c’est aussi porter un formidable message d’espoir…

N’hésitez pas à nous rejoindre !


Florence ANDREO.